Entre Terre et mer. Un défilé de 400 costumes

penmarch entre terre et mer le telegramme du 26 07 2019

Marine Drouard Le Calvez, une jeune fille de 11 ans, vient régulièrement en vacances à Saint-Guénolé et rêvait de pouvoir porter un jour les atours d’une Bigoudène. Brigitte Touvat et Lysiane Rocher, les couturières de l’atelier, ont réalisé son rêve.

 

Le défilé « Penmarc’h, entre terre et mer » s’élancera le dimanche 4 août, de Saint-Pierre en direction de Saint-Guénolé, avec départ du pied du phare de Saint-Pierre, à 17 h. Chaque année, le défilé attire plusieurs milliers de spectateurs mais aussi de nombreux touristes de tous âges souhaitant y participer avec, de préférence, le souhait de pouvoir porter le costume bigouden.

Le défilé comptera 200 costumes, dont 70 réalisés par l’atelier. Une nouvelle performance grâce à ses couturières émérites. Si l’on y ajoute les 200 musiciens qui viennent avec leurs propres tenues, ce seront 400 costumes qui défileront sous les yeux du public qui se massera sur le circuit du défilé.

Après le passage des drapeaux, deux cercles, Pleon Paven et Liviou Kerien, et trois bagadoù, Bro Foen, An Dreizherien et Armor Argoat, se mêleront au défilé pour accompagner les 20 tableaux proposés, dont l’ensemble composera une fresque vivante représentant un siècle de l’histoire de Penmarc’h entre terre et mer.

Le train Birinik dans le défilé

Les nouveautés cette année seront la présence du train Birinic dans le défilé mais aussi en matinée. Il fera la navette entre le Phare d’Eckmühl et la criée de Kérity, à partir de 9 h. Il y aura également un marché des artisans (ils seront dix-sept), à partir de 16 h, sur la place du marché de Saint-Guénolé.

Mardi, le dernier costume de Bigoudène a été confié à une jeune fille de 11 ans, Marine Drouard Le Calvez, qui vient régulièrement en vacances à Saint-Guénolé et rêvait de pouvoir porter un jour les atours d’une Bigoudène. Brigitte Touvat et Lysiane Rocher, les couturières de l’atelier, ont réalisé son rêve et lui ont fait un essayage rigoureux avec pose de coiffe. Il ne reste qu’à lui trouver son cavalier. Pour ceux qui souhaitent intégrer, le défilé il reste des costumes 1900 et des bains de plage. L’atelier, situé au 126, rue de la Joie, est ouvert au public jusqu’au 3 août, de 15 h à 17 h, pour permettre le retrait des costumes.

Abonnez-vous
au bulletin de nouvelles :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.